Insuffisance rénale chronique conseils du médecin

Insuffisance rénale chronique: conseils du médecin.

Quels sont les symptômes de l'insuffisance rénale chronique?

Souvent ils sont tellement flous que les patients ne s’en inquiètent pas: on peut ressentir une augmentation de la fatigue et du sens de la soif tandis que l’appétit peut diminuer. La peau devient déshydratée, les cheveux peuvent devenir plus fragiles et des douleurs osseuses peuvent insurger, on peut devenir aussi insomniaques. L’hypertension artérielle, parfois difficilement contrôlable, est présente presque constamment, la diurèse devient plus abondante et il est nécessaire de se lever même la nuit pour uriner ; ce n’est que dans les phases les plus sévères de l’insuffisance rénale aiguë que peut se manifester une réduction de la diurèse.

Comment diagnostiquer l'insuffisance rénale chronique?

Peu d’analyses sont indispensables : l’analyse des urines avec la protéinurie, l’azotémie et la créatinine permettent d’établir un diagnostic initial. Votre médecin peut approfondir l’évaluation à l’aide d’autres analyses (tels que l’hémogramme afin d’évaluer si une anémie s’est déjà manifestée, la glycémie pour vérifier que vous n’êtes pas devenu insulino-résistant ou l’analyse des électrolytes tels que le sodium, le potassium, le calcium et le phosphore pour constater l’absence d’altérations de ces substances).

Il est primordial de se confier à un néphrologue qui recherchera la cause de votre maladie par une échographie rénale et vésicale et par des analyses supplémentaires instrumentales et hématochimiques, par exemple l’analyse de gaz sanguin, afin de dépister la condition d’acidose métabolique, et qui en suivra l’évolution au fil des années en prescrivant des traitements préventifs et correctifs adéquats. Plusieurs études ont démontré que les patients suivis par un néphrologue dès les premières phases de leur insuffisance rénale chronique, n’entrent pas en dialyse ou qu’ils la renvoient et que de toute façon ils améliorent leur qualité de vie ainsi que leur condition générale, en prolongeant l’espérance de vie même.

Qu'est-ce qu'on peut faire?

  • Contrôler la tension artérielle de façon adéquate
  • Si l’on est diabétique, garder son taux de glycémie à un niveau toujours normal, par un régime et un traitement
  • Éviter les médicaments néphrotoxiques
  • Soigner le cholestérol et les triglycérides élevés par un régime et un traitement
  • Ne pas fumer
  • Prévenir les infections
  • Régime modérément hypoprotéique afin d’alléger le travail des reins et de régler l’apport en sel (sodium), potassium et phosphore

Quand faut-il débuter la dialyse?

Il est nécessaire de l’exécuter lorsque les reins ne sont plus à même de travailler normalement, en contribuant au maintien de la santé et de l’équilibre de l’organisme, afin de :

  • éliminer les déchets, sels et liquides en excès, en empêchant leur accumulation dans l’organisme
  • garder l’équilibre de certaines substances dans le sang (potassium et bicarbonate)

En ce qui concerne l’Insuffisance Rénale Chronique les reins ne guérissent plus et le patient devra faire recours à la dialyse pour sa vie entière ; si votre médecin le juge opportun et nécessaire, vous pourrez choisir d’être inséré sur une liste d’attente en vue d’une transplantation rénale.

Comment se déroule l’hémodialyse?

Pour l’hémodialyse, on se sert d’un rein artificiel épurant le sang des substances toxiques et les liquides en excès ; pour conduire le sang jusqu’au rein artificiel, il faut un accès vasculaire au patient, qui peut être : Fistule artérioveineuse ou cathéter central veineux.

Est-ce que la dialyse est douloureuse?

Probablement vous ressentirez une gêne légère au moment de l’insertion des aiguilles dans la fistule, mais en général cette technique ne comporte pas de problèmes supplémentaires. Il s’agit d’un traitement indolore qui permet pendant la séance de lire un livre, de regarder la télé ou de manger.

Influence sur le style de vie

La dialyse vous permettra normalement de vous sentir mieux, puisqu’elle résoudra et corrigera plusieurs altérations reliées à l’insuffisance rénale, mais vous et votre famille, vous aurez besoin d’un peu de temps pour vous habituer aux rythmes de la dialyse.

Si vous voulez voyager ou passer les vacances loin de chez vous, vous pouvez le faire à tout moment, étant donné que le traitement dialytique est standardisé et les Centres sont diffusés partout, il suffit d’en informer l’équipe du Centre et prendre des accords à ce sujet. De plus, il est conseillé de faire des promenades et d’éviter la vie sédentaire.  

De quelle façon varie l’alimentation?

Elle est variable, puisqu’elle dépend des conditions individuelles du patient, mais en principe on peut manger librement sans exagérer avec l’assomption de liquides et d’aliments contenant du potassium (pommes de terre, fruits, légumes).